La phytothérapie

28062007

La phytothérapie, comme son nom l’indique est un traitement (thérapie) par les plantes (phyto). C’est l’une des plus vieilles médecines du monde. Déjà les druides de notre vieille Europe (600 ans av. J.-C.), en faisaient un usage courant et n’ignoraient rien des vertus du gui contre la stérilité. Nos grands-mères savaient utiliser la camomille pour raviver les cheveux blonds, la rose pour éclaircir le teint, la bourrache pour nettoyer. En effet, les plantes sont riches en minéraux et en oligo-éléments qui sont véhiculés par la sève. Leurs vertus thérapeutiques sont dues aux principes actifs localisés dans leurs différents organes : Feuilles, fruits, fleurs, racines, rhizomes …

Soif d’équilibre, retour à la nature, il semblerait que tisanes, gélules, huiles essentielles et élixirs floraux n’ont jamais eu autant de succès. Aujourd’hui, on retourne aux sources.

Dans la cosmétologie, on utilise souvent les huiles essentielles, une distillation à la vapeur d’eau des plantes aromatiques pour en extraire l’essence. Ces principes actifs entrent dans la composition des produits pour le visage et le corps, dans les crèmes, les masques, les huiles de massage, les enveloppements, etc.

Les plantes sont nombreuses, complexes, mais, au fil du temps, nous apprendrons à les connaître une après l’autre.

Source : http://www.saveursdumonde.net/belle/plantes/phytothera.htm

 

 

Bon pour la mémoire et concentration

Ginseng

Le ginseng est l’un des produits « phares » de la phytothérapie. Connue pour favoriser le tonus, cette plante aurait également une action bénéfique sur la mémorisation et permettrait de réguler le stress. Il est vrai que le ginseng est riche en minéraux et vitamines.

Ginkgo

Autre star des produits de phytothérapie, le ginkgo biloba est l’une des espèces d’arbre les plus vieilles du monde. Ses feuilles sont généralement utilisées dans les problèmes de mémoire à court terme ou de pertes intellectuelles liées à l’âge.

Soja

Le soja a la réputation de plante « santé » par excellence. Or il contient entre-autres des phospholipides, constituant essentiel des cellules. De nombreuses préparations en phytothérapie utilisent pour cela le soja, qui serait utile au bon fonctionnement des neurones, et donc de la mémoire en général.

 

 

Chassez le stress

Sarrasin

Si le sarrasin est plus connu comme céréale (blé noir), ses fleurs sont également utilisées en phytothérapie. Ses propriétés seraient liées à la vitamine B1, au magnésium et au phosphore qu’il contient.

Passiflore

La passiflore est une plante originaire d’Amérique du Sud introduite en Europe au XVIIe siècle. Elle aurait des propriétés relaxantes et sédatives qui en feraient un remède non seulement du stress mais aussi de l’insomnie.

Aubépine

L’aubépine est un buisson qui produit des fleurs blanches et des fruits rouges. Les deux sont utilisés dans les produits en phytothérapie. Grâce à ses propriétés calmantes et sédatives cette plante soignerait les problèmes de stress, sans pour autant entraîner de somnolence.

 

Insomnie 

Tilleul, verveine et camomille

En phytothérapie, ce sont les plantes les plus consommées, sous forme d’infusion ou de gélules. Toutes ont en commun une solide réputation d’alliées de votre santé. L’une de leurs principales indications reste les troubles du sommeil.

Valériane

Utilisée en médecine depuis l’antiquité, la racine de valériane aurait de puissants effets sédatifs. Elle permettrait ainsi de retrouver le pays des rêves…

Menthe

Connue également pour son action sur les troubles digestifs, la menthe semblerait efficace pour vous réconcilier avec votre lit. De manière contradictoire, elle aurait également des vertus aphrodisiaques…

 

Contre la dépression, le millepertuis ?

Si l’on peut reprocher à la plupart des composés de phytothérapie le manque d’études scientifiques, il existe une plante qui est, elle, l’objet de nombreuses recherches : le millepertuis. Cette plante est très connue pour ses vertus antidépressives. Elle est disponible en pharmacie et dans certains magasins de diététique. Mais ses qualités sont l’objet de nombreuses controverses, notamment depuis que les scientifiques se sont emparés de l’affaire ! Ainsi, une analyse1 conduite sur plus de 1 700 patients avait conclu à une efficacité du millepertuis supérieure à celle d’un placebo. Quelques années plus tard, des chercheurs allemands2 soulignaient même une meilleure efficacité que certains antidépresseurs. Mais peu après, des Américains2 ont montré son inefficacité dans le traitement de la dépression sévère. La plante semblerait ainsi plus efficace sur les petits coups de blues que sur les véritables déprimes.

Attention aux effets secondaires !

N’oubliez pas que certains composés en phytothérapie, même s’ils sont naturels, peuvent avoir des effets secondaires ou interagir entre-eux ou avec des médicaments. C’est le cas par exemple du millepertuis, qui peut interagir avec la digoxine, la théophylline, l’indinavir, des anticoagulants oraux, la ciclosporine, certains antidépresseurs et même certains contraceptifs oraux. De même, l’arrêt brutal de certains produits peut avoir des effets néfastes. N’hésitez pas à demander conseil à votre médecin.

Louis Asana

Source de l’article : http://www.doctissimo.fr/html/nutrition/mag_2001/mag1109/nu_4750_plantes_esprit.htm

 

A lire : 

http://www.doctissimo.fr/html/nutrition/mag_2003/mag0418/nu_6686_fleurs_mal.htm

En savoir plus sur la phytothérapie :

http://www.doctissimo.fr/html/nutrition/mag_2001/mag1109/nu_4774_plantes_niv2.htm

 







Alex Blog |
Notre mariage - Il nostro m... |
L'Association des Parents d... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CANTERBURY T@LES
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres