Homéopathie

28062007

Homéo guide, docteurs : MLevrat, C.A Pigeot, J.m Tétau, et P.Setiey

Qu’est ce que c’est l’homéopathie ?

L’homéopathie peut-être qualifié de « médecine de la vitalité » dans la mesure où l’on considère que l’organisme possède un potentiel de réactivité lui permettant de s’adapter à son environnement.

Lorsque cet organisme est sollicité de façon excessive (surmenage, stress, froid, épidémie), un déséquilibre s’introduit et compromet cette régulation spontanée.

L’homéopathie intervient alors pour rétablir cet équilibre et redonner à l’organisme les moyens de se défendre. En ce sens, elle soigne en profondeur et durablement.

A l’opposé de cette méthode de traitement, l’allopathie agit en neutralisant l’action de l’agent agresseur mais ne garantit pas que l’organisme soit à même résister à une nouvelle agression. Son efficacité est limité dans la durée., d’où les éventuelles récidives. En revanche, elle se justifie si l’organisme est trop épuisé pour réagir.
Ainsi, ces deux approches de la médecine apparaissent elles complémentaires.

(…) Pour le médecin homéopathe, il ne s’agit pas de soigner des symptômes, mais un individu. Son premier souci est d’établir une relation « personnalisée » avec son patient, fondée sur l’écoute et la compréhension. Il est non seulement à la recherche des symptômes communs à tous le cas de telle ou telle maladie, mais aussi des signes particuliers, propres à l’individu. Toutes les indications données lui sont précieuses pour comprendre de quoi, mais aussi comment et pourquoi souffre le patient.

Le médecin homéopathe établit son diagnostic mais celui-ci ne suffit pas à sa prescription de médicaments homéopatiques. Il doit interroger le patient sur l’ensemble de ses réactions pathologiques et non pathologiques. Il prescrit sur la totalité des symptômes et non uniquement sur ceux de la maladie en cours.

Une médecine préventive :

La prévention des maladies est à l’ordre du jour. L’homéopathie s’en est toujours souciée. Renforcer les défenses du corps, favoriser l’équilibre de l’organisme, c’est éviter l’installation et le développement de la maladie. Ce n’est pas seulement une médecine ponctuelle. Elle vise le long terme, son action s’inscrit dans la durée, au delà des symptômes passagers.

Une médecine attentive :

La médecine homéopathique a l’avantage de soigner sans nuire, sans faire subir au patient les effets secondaires de soins agressifs.
Le médicament homéopathique, fabriqué à base de substances naturelles, contient d’infimes doses de principes actifs. Le seul risque est leur inefficacité en cas d’indications mal posées.

La posologie :

Elle vous est indiquée par votre médecin, qui précise outre la hauteur de la dilution et le nombre de granules, les horaires et les jours des prises médicamenteuses.
Ces indications ne sont pas différentes.

La prise des médicaments :

Les granules et globules doivent être gardées quelques secondes sous la langue.
Il est important qu’ils fondent et qu’ils ne soient pas avalés car le principe actif passe directement dans la circulation sanguine par une petite artère sublinguale.

Dans le cas d’ampoules buvables, le liquide doit également être gardé sous la langue avant d’être avalé. C’est ce que signifie l’expression perlinguale.

Pour une meilleure efficacité du traitement, il est conseillé de prendre vos médicaments en dehors des repas, un quart d’heure avant ou une heure et demie après, il est préférable de réduire votre consommation de thé ou de café, et traditionnellement de ne pas prendre de menthe ou de produit à base de camphre au moment de la prise du médicament.

 

Angoisses (Ou anxiété) :

C’est un malaise psychique et physique né du sentiment de l’imminence d’un danger, caractérisé par une crainte pouvant aller de l’inquiétude à la panique.

Traitement :

Le traitement homéopathique consistera à aller chercher la cause en profondeur, à la soigner par la prescription d’un traitement de fond et non à prescrire un anxiolytique, comme c’est trop souvent le cas.

En cas d’angoisse et d’agitation physique, de peur de la mort, de craintes diverses dans la vie courante :
ACONITUM NAPELLUS 5 CH – 3 granules, le matin, à jeun

Si ces symptômes s’accompagnent d’une alternance de dépression et d’agitation, de conviction que la guérision n’interviendra jamais, de refus de toute prise de médicament :
ARSENICUM ALBUM 5 CH – 3 granules, le matin, à jeun

En cas d’angoisse empêchant de parler avec sensation d’étranglement de la gorge, de boule, d’émotivité exacerbée, de baillements, de soupirs involontaires :
IGNATIA 5 CH – 3 granules, le matin à jeun

En cas d’appréhension ou de suite de frayeur :
GELSEMIUM 5CH – 3 granules, le matin à jeun, excellent médicament contre le « trac » dans diverses circonstances sauf chez les musiciens qui prendront : ARNICA 5CH – 3 granules, le matin à jeun.

 

Pour l’agoraphobie :

ARGENTIUM NITRICUM 7 CH, en alternance avec GELSEMIUM 7 CH – 3 granules, au réveil.
ACONITUM NAPPELLUS 5 CH- 3 granules, midi et soir avant les repas.

 

Sites :

Le magazine de l´homéopathie et de la phytothérapie

http://www.homeophyto.com/

Annuaire Homéopathie et des homéopathes

http://www.medecines-douces.com/annuaires/an_homeo.htm







Alex Blog |
Notre mariage - Il nostro m... |
L'Association des Parents d... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CANTERBURY T@LES
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres