L’estime de soi, Christophe André : La névrose d’échec existe-t-elle ?

29 08 2007

(…) On a vu (..) que les sujets à basse estime de soi se « retrouvent » plus dans l’échec que dans la réussite, sans pour autant aller jusqu’à s’en réjouir. C’est ce que nous disait une patiente : « Parfois, j’ai l’impression que je suis plus sécurisée par l’échec : au moins, j’en ai l’habitude, pas de surprise, ça me rassure presque. » La théorie la plus intéressante pour expliquer cela est celle de l’auto-handicap. Elle dit tout simplement que, en ne se préparant pas pour une échéance importante, ou en choisissant systématiquement des objectifs trop difficiles, on cherche non pas à se punir, mais ) prendre soin de son estime de soi ! 

Prenons l’exemple d’un étudiant qui ne préparerait pas un examen. En révisant pas comme il le faudrait, il se livre à une belle manoeuvre d’auto-handicap. Dans quel but . Eh bien, en cas d’échec, il pourra toujours dire : « C’est vrai, j’ai échoué, mais c’est parce que je n’avais pas assez travaillé. » Ce faisant, ce n’est pas sa compétence personnelle globale (dont dépend son estime de soi) qui est en jeu, mais simplement son manque d’organisation… Le même étudiant peut aussi se parler de la sorte (bien que, le plus souvent, ce genre de stratégies soient inconscientes) : « Si je travaille toutes mes forces et qu’en plus j’échoue, ce sera la preuve de mon manque de valeur ; alors que si j’échoue sans avoir vraiment fait d’efforts, mon échec sera imputable à ce manque d’efforts plus qu’à mon manque de compétences. » 


Actions

Informations



Une réponse à “L’estime de soi, Christophe André : La névrose d’échec existe-t-elle ?”

  1. 18 02 2009
    1135 (12:35:31) :

    oui d’accord à 100% mais quelle est la solution pour inverser ce comportement ????

Laisser un commentaire




Alex Blog |
Notre mariage - Il nostro m... |
L'Association des Parents d... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CANTERBURY T@LES
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres