Éreutophobie

28 06 2007

Est une affection bénigne qui cependant peut avoir parfois un retentissement social et psychique très important. Elle atteint à des degré divers de 7 à 13% de la population.

Il s’agit d’accès incontrôlés de rougeur du visage, et parfois du tronc.

Survenant en dehors du contrôle conscient, le phénomène est exacerbé par le stress (parler en public, donner des ordres, aborder une personne inconnue, effort, sport, etc…).

Toute tentative de la personne atteinte pour contrôler le rougissement à ce moment a tendance à accentuer le phénomène et donc la sensation de malaise.

La fréquence de survenue du phénomène est parfois très importante : de 10 à 30 fois par jour, le déclenchement est brutal, parfois précédé d’une sensation de chaleur. il est totalement  indépendant de la volonté. Cette maladie est très souvent vécue comme un véritable calvaire par les patients.

Les formes mineures sont les plus fréquentes et sont peu ou pas invalidantes.

Les formes majeures peuvent être extrêmement invalidantes avec des attitudes d’évitement (renoncement à certaines activités) et même de retrait social (abandon des sorties, du travail, des études, voire même parfois claustration à domicile et évocation du suicide. La durée d’évolution est longue, souvent sans rémission.

Les conséquences socio-économiques ont souvent été méconnues. Elles sont parfois considérables car le patient peut être en invalidité pour cette maladie. Plusieurs études ont montré que les patients atteints étaient plus facilement sous employés professionnellement,  souvent dépendants des médicaments et parfois de l’alcool (un très bon anxiolytique et désinhibiteur mais aux effets secondaires redoutables) ou de drogues.

Souvent cette maladie est mal reconnue, elle est en général banalisée et souvent l’intensité de la souffrance est mal prise en considération.

Ses traitements ne sont souvent pas bien connus.

Bien sûr il existe des maladies qui peuvent s’accompagner de tels phénomènes. Ici il ne s’agira que d’un symptôme et il faut traiter la maladie en cause.

Il est donc important avant d’envisager un traitement d’être sûr qu’aucune maladie sous jacente n’est n’est présente.

De nombreuses études ont été menées sans mettre en évidence de maladie sous-jacente.

Quelques études on montré des anomalies métaboliques intra cérébrales mettant en jeu la recaptation de la sérotonine mais il est encore trop tôt pour entrevoir le traitement électif de la cause de la maladie. Le retentissement de la maladie peut s’observer sur des dosages hormonaux réalisés lors d’épreuve de stress.

Il existe des arguments pour penser qu’un facteur génétique est en cause (maladie parfois familiale, tests sur des jumeaux atteints).

Les formes mineures sont en général bien contrôlées par la psychothérapie, le yoga, les bêtas bloquants, les anxiolytiques, les antidépresseurs.

Les produits cosmétiques masquant le visage sont aussi de bonnes solutions .Si l’on est très invalidé, la chirurgie, par une sympathectomie thoracique vidéo assistée un peu différente de celle proposée pour l’hyperhidrose peut être envisagée après avoir tenté un traitements médical bien conduit qui ne donne pas satisfaction .

Source : http://jvalla.club.fr/ereutophobie_intro.html
Ce qu’il faut savoir avant l’intervention chirurgicale :

http://jvalla.club.fr/sympath_anat.html
Article complet sur l’éreutophobie :

http://jvalla.club.fr/%E9reutophobie1.html


Actions

Informations



Une réponse à “Éreutophobie”

  1. 12 03 2009
    collet steve (21:11:01) :

    bonjour, je n’en peu plu , je souffre e je devien fou de devoir subir cella(l’ereutophobie) personne ne m’aide a venir a bou de cela meme pas mes propre parent au contraire il me rabaisse devant leur copain en me fesant remarquer mes rougissement intense au niveaux des joue.Moi je vais finir par regler sa tout seul et un fason egoiste mais qui me rendra heureux , j’ai pensez au suicide car je veux pas passez un moment de plus avec cette maladie de merde, je voudrai vivre avec une femme , avoir un chouaite boulot et que met enfant soir fier de moi mais avec ma maladie c impossible , j’aimerez aussi que la republique francaisefasse savoir au pay francais que l’ereutophobie n’est pas une maladie qui est « banale »mais bien une maladie horrible et non « charmante » pour se qui le vive, si pour leur faire comprendre il faut cree un scandale mediatique je le ferez , j’ai 16 ans et ma vie s’arrete là…

Laisser un commentaire




Alex Blog |
Notre mariage - Il nostro m... |
L'Association des Parents d... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CANTERBURY T@LES
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres